Rock Made in France

NG Création, Agence web paris nice, application web et mobile

Actu

« Bordeaux destination rock, 33 albums indispensables » de Diégo Gil

L’initiative est appréciée. Car en 33 albums, Diego Gil arrive à illustrer et balayer les principales étapes du rock à Bordeaux. Du moins, des années punks à aujourd’hui. On démarre donc par les célèbres groupes en « St » (Strychnine et Standards en tête, pour ensuite entrer dans la légende (Camera Silens) et arriver sur les stars de l’étape : Noir Désir. Les années passent et démontrent que la capitale régionale est un vrai berceau pour le binaire. C’est ainsi qu’on retrouve les albums de Luke, Eiffel, Sleepers… Et les petits « nouveaux » tout aussi impressionnants comme JC Satan, Odezenne, Petit Fantôme et autres François and the Atlas Mountains.

Au total, ils y sont tous – ou presque – et prouvent la réelle vivacité d’une scène qui sait se renouveler sans s’épuiser. Combien de villes en France peuvent en dire autant ?

Le petit bémol tient non pas dans la sélection des albums (très bien vue au contraire et pratiquement sans faute) que dans les informations accompagnant chaque pochette de disque. Ça manque d’anecdotes (la comparaison avec l’ouvrage de Philippe Barbot « 101 chansons cultes » est saisissante), de secrets d’histoires, de témoignages indiscrets… Bref de vie et de nouveautés. Là, il s’agit davantage de 33 chroniques d’albums. C’est bien, mais on reste sur notre faim.

Hervé Devallan
« Bordeaux destination rock, 33 albums indispensables » de Diégo Gil aux éditions Castor Music, 170 pages, 15€

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Retrouvez nous sur Facebook

    Les bonnes infos





    Les bonnes adresses