Rock Made in France

NG Création, Agence web paris nice, application web et mobile

Actu

Deadline « Nothing beside remains »

Il est toujours agréable de voyager dans le temps. Avec Deadline et « Nothing beside remain », c’est au cœur du hard rock des années 80 que nous sommes invités.

Le hard rock des cinq parisiens fleure bon les années 80. Celle des Guns’n Roses notamment par le grain de voix de son chanteur Arnaud Restoueix. Pour les guitares, en revanche, on s’approche de Judas Priest. Oui, nous sommes bien en 2018 et la roue ne tourne pas comme aurait pu dire Franck Ribéry. Certes, les morceaux, et l’art de les mettre en musique, tiennent la route. Pourtant, à bégayer l’histoire, on se demande où cela nous mène.  Surtout quand un groupe français interprète en anglais ce genre de partition. Alors concentrons-nous sur deux morceaux : « Angry destiny » où là, le problème d’accent est à moitié réglé puisque c’est CJ, le chanteur du groupe canadien CJ Sleez qui partage le micro. Quant à  « Silent tears (November 13) », Deadline rend un vibrant hommage aux attentats du 13 novembre 2015 (3 ans déjà…) avec un des plus beaux titres de l’opus. En guise de conclusion, ce second album du combo convaincra sans problème tous ceux qui sont à la recherche d’une certaine dose d’exhaustivité en matière de production Hard Rock. Que les autres passent leur chemin.

Hervé Devallan
Deadline « Nothing beside remains » – (Auto production) – 3/5

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Retrouvez nous sur Facebook

    Les bonnes infos






    Les bonnes adresses