Rock Made in France

NG Création, Agence web paris nice, application web et mobile

Actu

Venus in the Dust « Cage of homes »

Ils se sont arrêtés 3 ans et reviennent avec… leur premier et unique album sorti en 2014. L’occasion de rattraper le temps et de parler de leur excellent « Cage of Bones »

C’est partout pareil : il faut trouver sa voie. Un chemin qui ne soit pas celui du voisin et qui exprime sa propre sensibilité. Bref, être un temps soit peu original. Combien y réussissent ? Ces dernières années, et dans le rock, pas grand monde. A ce titre, le duo messin Venus in the Dust sort du lot. On voit et on entend bien leur côté sombre (dark rock), mais on peine à les cataloguer. Bon signe. Leur premier album « Cage of bones » (sorti en 2014, mais fraichement arrivé à la rédaction) dispose de cette alchimie maîtrisée qui mixe mélodie pop et rock déjanté. Stéphanie Maon (au chant) sait se jouer de ces ambiances à la Burton pour mieux casser les codes et rencontrer la voix de son acolyte masculin Fabien Pilard. Ces deux là s’entendent à merveille pour nous éloigner de la planète terre et diffuser dans nos veines un rock à la fois excitant et troublant. Que le grand public s’éloigne en courant (quoi que) et que tous les amateurs de sensations fortes et originales plongent avec nous dans cet élixir où se retrouvaient aussi David Lhuillier à la batterie et Pascal Hoffschier à la basse. Mais ça c’était en 2014. Aujourd’hui Venus in the Dust est un trio avec Gauthier derrière les fûts.

Hervé Devallan
Venus in the Dust « Cage of homes » – (La Belle Usine) – 4/5

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Retrouvez nous sur Facebook

    Les bonnes infos






    Les bonnes adresses