Rock Made in France

NG Création, Agence web paris nice, application web et mobile

Actu

Komintern « Le bal du rat mort »

Certains disques marquent leur époque. « Le bal du rat mort » de Komintern symbolise les années 68 et son cortège de liberté et d’engagement.

Une fois n’est pas coutume, nous allons parler d’une réédition. Celle de deux anciens Red Noise, Francis Lemonnier et Serge Catalano qui en 1970 quittent le groupe de Patrick Vian pour fonder Komintern. Un nom qui fait directement référence à une autre scission, celle de la Troisième Internationale Communiste, née du schisme de l’Internationale ouvrière en 1919 à Moscou sous l’impulsion de Lénine. Les années 70 sont donc très politisées, à tel point que le groupe créé (avec les membres de Maajun) le FLIP, le Front de libération de la Pop. A l’époque on ne badinait pas avec le star system. Un an plus tard, le manifeste du Front de Libération de la Rock-Music est signé par plusieurs groupes dont Lard FreeBarricade I et II, Herbe Rouge, Robert Wood’s Tarot, Alpha du Centaure et Komintern évidement. Un document qui prône une Rock-Music contestataire « en rupture avec la culture bourgeoise dominante ». Voici pour le contexte. Sorti en 1971, l’album « Le bal du rat mort » est réédité en 1985 par Madrigal et en 2018 par Replica. Ce qui explique cette petite bafouille. Leur musique reste très encrée dans son époque (psychédélique, free jazz, expérimental, pop baroque, folk). L’objectif est bien de bannir les règles et les conventions. Près de 50 ans plus tard, le combat est toujours d’actualité et leur musique a paradoxalement bien vieilli. Certes, les amoureux de pop musique seront perdus, mais tous les amateurs en mal d’expériences soniques ne trouveront pas mieux ailleurs. Rappelons quand même que l’album fut enregistré et mixé par Patrice Blanc-Francard (le célèbre journaliste de France-Inter et label manager d’EMI), remasterisé par Julien Louvet (Replica Records), qu’on y retrouve des membres de Red Noise, Lard Free, Malicorne, Atoll et la présence de Gilbert Artman et… Etienne Roda-Gil ! Sans oublier Philippe Constantin qui signe un texte lunaire en verso de la pochette.

Hervé Devallan
Komintern « Le bal du rat mort » – (Replica) – 4/5 Edition vinyle noir 180 g, 500 exemplaires. Distribution : Bertus (Europe) et La Face Cachée (France)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Retrouvez nous sur Facebook

    Les bonnes infos





    Les bonnes adresses