Rock Made in France

UNICEF

Actu

Oai Star « Oai and I »

D’un groupe l’autre, Marseille aime l’engagement. Côté punk rock, Oai Star porte haut le fanal de la révolte avec quelques notes électro de bon aloi ! Voici donc un cinquième album en 14 ans réussi et salutaire.

Oai_And_I cover album oai starDu rock en fusion bercé par des beats électro et l’accent marseillais pour toute forme de rage et d’opprobres antisociale (« Oui, non »), antisystème (« Par pitié », « Viva ») et d’une révolution en marche (« Hey toi »). Une véritable signature punk rock assumée par un quintet marseillais emmené par Gari Greu, également hurleur de Massilia Sound System et de ses propres œuvres dont un album solo sorti en 2012. Entre un engagement à la Zebda et des guitares à la OTH, Oai Star ouvre une nouvelle brèche, allumant la mèche d’un rock engagé et gorgé de soleil, même – et surtout – lorsqu’il s’agit de titres un peu plus personnels comme « Tête brûlée » où fusent quelques analogies définitives : « Depuis tout petit je fais monter les glandes / J’ai pas un poil dans la main, j’ai une guirlande ». Les synthés et programmations de Dubmood renforçant le grand écart culturel entre des guitares chauffées à blanc et des nappes digitales que ne renierait pas Shaka Ponk. La différence de taille restant bien sûr cette capture d’écran marseillaise (« MTLF ») qui ajoute une urgence supplémentaire au constat ambiant : notre société est bien mal engagée. Et ce ne sont pas des perdreaux de l’année qui l’affirment ! De Marseille à Rennes, le rock s’agite et prend parti. Oai Star met le doigt là où ça fait mal et illustre la vérité d’un monde en décomposition quelques heures avant l’implosion finale.

Hervé Devallan
Oai Star « Oai and I » (Auto Production) – 3/5


Laisser un commentaire

Radio

la WebRadio

Les bonnes infos







Marketplaces