Rock Made in France

Actu

Shaka Ponk “The black pixel APE”

Blanc ou noir, Shaka Ponk reste droit dans son rock et ses mélodies pour grands stades. Même si c’est officiellement annoncé comme étant la face sombre du groupe.

Shaka Ponk The black pixel APEOn ne change pas une équipe qui gagne. Moins d’un an entre le White et le Black album : le phénomène Shaka Ponk est non seulement populaire, mais également productif. Fraîchement sortis des festivals estivaux et quelques jours avant leur rendez-vous à Bercy (le 20 novembre avec FFF en première partie), les parisiens présentent ce qui à l’époque du vinyle aurait pu faire figure d’un même et double album et qui en 2014 est édité sous la forme d’un second opus présentés 8 mois après son petit frère. Face sombre (« Black ») d’un premier disque joyeux (« White »), la subtilité est de mise pour qui veut trouver cette différence dans “The black pixel APE”. En revanche, il est toujours ici question de succomber en quelques secondes à l’énergie, aux mélodies, aux grosses guitares numériques et à la batterie métronomique des 13 titres survoltés comme autant de hits à pogoter sur scène et dans la fosse. Toujours aussi rock dans l’approche et pop dans l’efficacité, Shaka Ponk tient la recette de son succès qui ne se dément pas depuis de nombreuses années. Que de chemin parcouru depuis l’underground berlinois jusqu’aux playlists de Virgin ! Comme quoi, on peut marier le star système et ses hochets tout en préservant la foi et le volonté de rester intègre dans la pratique de son art.

Hervé Devallan
Shaka Ponk “The black pixel APE” (Tôt Ou Tard) – 3/5


Laisser un commentaire

Radio

la WebRadio

Les bonnes infos







Marketplaces