Rock Made in France

NG Création, Agence web paris nice, application web et mobile

Actu

USA Day 9 – Baltimore & more : « L’âge digital est mort »

Je viens juste de passer la ligne continentale de partage des eaux de la côte est. Je n’ai aucune idée de ce que cela signifie géologiquement ou géographiquement mais cela semble impressionnant. Cela me donne l’impression d’être une sorte d’explorateur avec une pioche et une corde à la frontière de quelque chose donc, je prends.

Je roule travers les forêts du Maryland qui ondulent doucement, m’arrêtant parfois dans des stations services pour m’émerveiller sur le microcosme de la vie américaine. Vous pouvez non seulement faire le plein d’essence, mais aussi de souvenirs de baseball, de médicaments pour toutes les maladies qui me viennent à l’esprit (et d’autres auxquelles je ne préfère pas penser), réaménager l’intérieur de votre voiture jusqu’à ce qu’elle soit mieux équipée que votre cuisine, acheter des couteaux de chasse (probablement pour s’occuper des ours qui rôdent juste autour de l’autoroute d’après les panneaux) et céder aux confiseries qui ont dû sérieusement entamé la montagne de sirop de maïs que j’imagine quelque part de l’autre côté de l’horizon. En fait, c’est la Virginie Occidentale qui est juste de l’autre côté de l’horizon et les vallées devient parsemées de villes industrielles, comme celle où je me trouve maintenant.

La prochaine fois, j’emporterai une machine à écrire

Morgantown.
Même le nom semble sorti d’une chanson de Billy Joel en 1974 dans laquelle il loue les vertus de la classe ouvrière américaine, un peu terre à terre. Encore une fois, il est difficile de séparer le mythe culturel de la réalité ; j’écris ceci depuis une petite chambre d’un motel en bordure de la ville. La prochaine fois, j’emporterai une machine à écrire pour coller parfaitement à l’image de William Bourroughs ou de Hunter Thompson. L’âge digital est mort. Revenons à celui des Remington et des Underwoods.
Le concert d’hier à l’hôtel RL était déprimant, j’ai presque surpassé en nombre mon public, mais les gens de Baltimore se sont bien occupés de moi et j’étais content d’être passé par cette ville minière de l’est avant mon voyage dans les terres. Une longue route demain vers l’Ohio. Le pays des tornades…

Barton H

Épisodes précédents
Day 1 – New York : « J’ai le passeport et le visa »
Day 2 – New York  : « Nous passons la rue Bleeker »
Day 3 – Sud de Manhattan : « Le secret est divulgué… »
Day 4 – East Village : « Un club qui me rappelle la scène londonienne »
Day 5 – Harlem : « Les guitares de Dylan étaient mal accordées »
Day 6 – West Chester : « Un club ouvert jusqu’à 3 heures du matin »
Day 7 : OFF
Day 8 – Washington : « Je voyage avec Harrison Ford dans une Wolkswagen »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Retrouvez nous sur Facebook

    Les bonnes infos





    Les bonnes adresses