Rock Made in France

NG Création, Agence web paris nice, application web et mobile

Actu

USA Day 14 – Detroit : « Royal Oak, un faubourg de Detroit »

Je pensais avoir voyagé seul mais quand j’ai ouvert la porte de la voiture en début de soirée à Detroit, une mouche solitaire s’est échappée. J’aimerai vraiment savoir depuis combien de temps elle était là avec moi. Depuis Chicago ? Dayton ? Ou même Baltimore ? Je ne connais rien aux habitudes migratoires de la mouche commune, mais je suspecte qu’un nouveau record a été établi.

J’ai joué hier soir à Royal Oak, un faubourg de Detroit et j’ai eu beaucoup moins de succès que le duo qui a joué après moi et a balancé un set de hits bien connus à un public de plus en plus éméché (mais reconnaissant). J’ai beau essayer, je n’arrive pas à ne pas aimer Ed Sheeran. Mince, ce mec écrit des titres accrocheurs. Voilà, c’est écrit en noir sur blanc. Moquez-vous si vous voulez…

Je suis bien trop fan des Beatles

Le public devenait donc progressivement de plus en plus soûl mais il était plutôt sobre comparé à la bande de jeunes de Liverpool qui a conspiré avec succès pour me tenir éveillé jusqu’à 5 heures du matin en faisant la fiesta sur le parking du motel. Je n’avais simplement pas le cœur de me plaindre ; je suis bien trop fan des Beatles. Je les ai vu le matin prendre leur petit déjeuner et j’ai juste réprimé l’envie irrésistible de leur verser sur la tête une carafe d’eau glacée. Si quelque chose m’arrive aujourd’hui à cause du manque de sommeil, je les poursuis eux ET le motel !! Je pense que je suis ici depuis trop longtemps…

Deux miles après la sortie de Detroit, l’industrie lourde occupe toute ma vue avec des panneaux proclamant le savoir-faire de l’industrie du Michigan. Des énormes centrales électriques et des usines répandent leurs tuyaux rouillés à travers le paysage comme si un arbre de fer avait pris racine. Peu de temps après, les affiches publicitaires recommencent affirmant tout ce qui est contraire à la logique, au sens commun et à l’humanité de base.µ
« La seule chose qui peut arrêter un homme mauvais avec un flingue est un homme bon avec un flingue. »
« Refusez les vaccins, refusez les maladies. »
Et ne me lancez pas sur les affiches anti-avortement. Compte tenu de l’étendue de cette propagande Orwellienne, je m’attends presque à ce que la prochaine affiche affirme que 2+2=5.

Barton H 

Étapes précédentes
Day 1 – New York : « J’ai le passeport et le visa »
Day 2 – New York  : « Nous passons la rue Bleeker »
Day 3 – Sud de Manhattan : « Le secret est divulgué… »
Day 4 – East Village : « Un club qui me rappelle la scène londonienne »
Day 5 – Harlem : « Les guitares de Dylan étaient mal accordées »
Day 6 – West Chester : « Un club ouvert jusqu’à 3 heures du matin »
Day 7 – OFF
Day 8 – Washington : « Je voyage avec Harrison Ford dans une Wolkswagen »
Day 9 – Baltimore & more : « L’âge digital est mort »
Day 10 – Ohio : « La terre de l’aviation »
Day 11 – Eaton, Ohio : « Je me suis retrouvé dans un nightclub »
Day 12 – Coincé au milieu : « Exactement la même histoire sur CNN »
Day 13 – Chicago : « 20 derniers dollars »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Retrouvez nous sur Facebook

    Les bonnes infos





    Les bonnes adresses